La notion d’équilibre acido-basique est liée à l'homéostasie, c’est-à-dire la capacité d'un organisme vivant à maintenir, à un niveau constant, certaines caractéristiques internes de son corps (température...). L’équilibre acido-basique est l’équilibre entre l’acidité et l’alcalinité du corps. Celui-ci est influencé en grande partie par l’alimentation, chaque aliment pouvant être classifié selon qu’il est acide ou basique. Notre propre métabolisme produit également des déchets acides.

Les constituants de nos cellules ne fonctionnent de manière optimale qu’à un pH donné. Si celui-ci varie, les cellules ne peuvent plus assurer leur rôle et leurs fonctions. Par exemple, le sang devrait être légèrement alcalin, avec un pH se situant entre 7,32 et 7,42. L’estomac, quant à lui, a besoin d’acidité pour dégrader les aliments.

equilibre_acido_basique_regime-3

    

Le corps maintient constamment son équilibre acido-basique, grâce à des systèmes de régulation ultra-performants, dont les poumons et les reins font partie.

La rupture de l’équilibre acido-basique

Lorsque le corps reçoit et produit plus de déchets acides qu’il ne peut en éliminer, l’équilibre acido-basique est rompu. L’organisme va alors puiser dans ses réserves des molécules neutralisantes, comme le carbonate de calcium des os et des dents, le magnésium des os ou le potassium des muscles, entraînant un risque de déminéralisation. Les acides en excès sont transportés par le sang et stockés dans le tissu conjonctif, qui soutient et relie les organes entre eux. Années après années, l’accumulation de ces déchets peut entraîner une acidose métabolique latente (AML), qui affecte directement le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules. L’activité enzymatique est affaiblit, le système immunitaire est fragilisé, constituant un terrain propice à l’apparition de nombreuses maladies.

Comment savoir si on souffre d’un déséquilibre acido-basique ?

Il est possible de réaliser des tests urinaires chez soi. Des bandelettes test sont disponibles en pharmacie et en magasin diététique. Sur une durée d’une semaine minimum, un test devra être fait sur les urines matin, midi et soir. Si le pH est régulièrement inférieur à 6, le sujet est en acidose.

Sources : http://www.ponroy.com

Liste des aliments acidifiant et des aliments alcanisants :

 

SUBSTANCES ANIMALES

abats
charcuterie
crustacés
gibier 
lapin
œuf (blanc)
œuf (jaune)

poissons 
viande de bœuf
viande de cheval
viande de mouton
viande de porc
viande de veau
volailles


PRODUITS LAITIERS

beurre
fromages 

laitages divers
yaourts écrémés


BOISSONS

alcools
café
chocolat 
coca-cola
liqueurs 

sodas 
thé

thé vert
tisanes
vins


CÉRÉALES ET DÉRIVÉS

avoine
blé
farines
maïs
millet 
orge 

pain (toute sorte)
pâtes (toute sorte)
riz (toute sorte)
sarrasin
seigle
semoule


SUCRERIES

bonbons
chocolats
confitures
glaces

miel 
pâtisseries
sucre (toute sorte)
saccharine


HUILES

huiles végétales raffinées
huiles végétales
(de première pression à froid)
margarine




LÉGUMES

artichaut
asperge

aubergine 
avocat 
betterave rouge
brocoli 
carotte 
céleri rave
champignons
chou 
chou de Bruxelles
chou fleur
concombre

courgette 

endive 
épinard

haricot vert
navet 
olive
oseille
petits pois frais 
poireau
poivron 
pomme de terre
radis 
rhubarbe 
salsifi 


SALADES

batavia
chicorée
cresson
frisée 

laitue
mâche
pissenlit 
scarole


FRUITS (MURS)

abricot
ananas
banane 
cerise 
citron
clémentine
datte 
figue 
fraise
framboise
groseilles
kiwi 

mandarine
melon
orange
 
pamplemousse
pastèque 
pêche
poire
pomme
prune
raisin 

tomates


FRUITS SECS

amande
cacahuète 

châtaigne
noisette

noix
noix du Brésil
pistache
pruneau


CONDIMENTS

ail
ciboulette
cornichon

échalote
épices 
moutarde

oignon
persil
sel
vinaigre de cidre
vinaigre de vin

Source : ISHA
(Institut Scientifique Alimentaire)